• Le Coach du Sportif

Le Gravel une pratique à exploiter pour progresser en Triathlon, Trail et Cyclisme sur route

Mis à jour : 25 nov. 2020

La pratique du gravel est purement marketing diront certain. Pourtant elle est là et bien là. En France, on aime dire que cela a toujours existé avec le VTC (Vélo Tout Chemin) et que ce n'est qu'un moyen de plus pour les marques de vendre du vélo. Alors que cette pratique trouve tout son sens sur les terres des USA, les riders ont pu diversifier leur entrainement pour progresser en adaptant leur matériel.


Le gravel bike gagne de plus en plus de terrain sur notre hexagone et par conséquent les faveurs de pratiquants tournés vers l'aventure, le plaisir, les paysages, la nature, les balades, le voyage et depuis peu quelques évènements proposent des formats de course attractifs comme La Baroudeuse en cyclisme ou le Mercantourman XTREM Triathlon, le premier triathlon du genre format aventure ouvert aux gravels.





Mais en quoi la pratique du Gravel pourrait vous faire progresser en Triathlon, XTERRA, en Cyclisme, en Trail ?


Nos terres de pratique pour ce qui nous concerne sont dans les Alpes Maritimes : ce sont donc des terres montagneuses, sauvages et à fort dénivelé.


  • Le gravel vous permet d'être en nature directe et donc loin des dangers liés à la circulation routière. Vous sécurisez directement votre sortie et vous enlevez du stress lié au danger sur nos routes.

  • Le gravel vous permettra de vous amuser là où avec un VTT vous vous ennuyez littéralement. Sur les chemins, tout deviendra plus technique, plus physique. Avoir un cadre rigide et vos tubeless pour unique confort de conduite vous permettra d'être gainé oui mais aussi vous devrez apprendre à être relâché sur votre vélo.

  • Les sentiers et pistes plus ou moins propres vous permettront de gagner en technique et confort de conduite.

  • Les braquets sont assimilés au VTT ; c'est un travail hivernal très intéressant pour les routiers qui l'hiver pourront organiser un travail ludique en dehors de la route. On change ses habitudes de parcours, ses réflexes, on découvre autre chose. Un peu comme en natation où vous changez de matériel régulièrement pour varier vos appuis, votre travail...etc afin de progresser.

  • Les routiers ont souvent du mal à passer au VTT, le gravel est alors le moyen adéquat pour franchir le pas. Les guidons gravel ont la même forme que sur route, l'occasion en or pour varier son plaisir d'entraînement.

  • Les braquets VTT impliquent donc un travail cardio intéressant pour travailler l'hiver et bosser son foncier sans le sentir passer. Une pratique différente sera moins lassante psychologiquement et vous savez que lorsque psychologiquement vous prenez beaucoup de plaisir, le physique suit sans lassitude. Les braquets typés VTT vous obligent davantage à monter dans les tours (rpm & FC) avec des fréquences de pédalage autour de 90rpm voir plus dans des conditions souvent pentues ce qui est parfait.

  • Pédaler sur les sentiers avec une fourche rigide vous musclera davantage toutes les chaines postérieures du haut du corps. Un renforcement musculaire associé à une pratique endurante, qui dit mieux ? Trapèzes, triceps, pectoraux, dorsaux, lombaires, tout y passe en gravel.

  • C'est aussi un moyen de rattraper une période hivernale pauvre en entrainement et où vous souhaiteriez borner en version ultra cyclisme. On y reviendra dans une future news mais l'ultra cyclisme pratiqué sous la forme d'un stage de plusieurs jours en aérobie vous permettra de rattraper un retard kilométrique et d'aller chercher des sensations nouvelles encore, le gravel s'y prête très bien.

  • Le gravel se pratiquant en nature, vous aurez aussi tendance à baisser votre moyenne, cumuler plus de D+ au prorata du temps global de sortie et en comparaison à une sortie sur route. On s'éloigne beaucoup moins de l'écurie.


Le cumul des heures qualitatives en gravel durant de longues sorties hivernales vous permettra d'aborder la partie spécifique de votre préparation sur route avec une motivation fraiche, comme un nouveau départ dans votre préparation. Vous aurez sans doute alors acquis un pédalage plus ''rond'', une capacité à monter dans les tours cardiaquement lors du passage d'une bosse sur route par exemple et par conséquent à relancer plus fort derrière. Il faut simplement savoir gérer le travail de puissance et de force associé en parallèle des deux pratiques.

Le Gravel est ludique et nous l'avons inclus avec grand plaisir pour préparer nos objectifs Ironman, Trail, Ultra Trail.